Publlié, le 21-01-2017


Le mardi 21 janvier 2017, la Cour des Comptes a organisé, sous le haut patronage de l’Honorable Président de l’Assemblée Nationale et sur financement de l’ONUFEMME, un atelier portant « la mise en œuvre de la stratégie Genre  de l’Organisation Africaine des Institutions Supérieures de Contrôle des Finances Publiques (AFROSAI) au sein de la Cour des comptes de la RDC ».

L’atelier avait connu deux moments forts : L’avant-midi, consacré à la réception des invités et aux interventions sous forme d’exposés et de témoignages. L’après-midi, consacré aux travaux relatifs à  la restitution du Rapport Général sur le contrôle de l’exécution de la loi de Finances n°13/009 du 01 février 2013, en vue de la reddition des comptes du budget du Pouvoir central pour l’exercice 2013.

Le présent rapport comprend une introduction, des interventions, des recommandations et une conclusion.


CONTEXTE

En Septembre 2015, le Secrétariat Général de l’Organisation Africaine des Institutions Supérieures de Contrôle des Finances Publiques (AFROSAI) et la Deutche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) ont conjointement initié un programme de renforcement du leadership féminin dénommé «Women Leadership Academy» (WLA).

Ce programme s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie genre de l’AFROSAI qui a été adoptée par son Assemblée Générale tenue en Egypte, en Octobre 2014.

Il vise à renforcer les capacités et les compétences des femmes vérificatrices des Institutions Supérieures de contrôle des finances publiques (ISC) membres de l’AFROSAI afin qu’elles puissent soutenir la mise en œuvre des projets stratégiques au sein de ces institutions. La stratégie de la WLA est orientée vers la réalisation par les participantes au programme d’un projet de réforme stratégique pour leurs ISC respectives.

En RDC, Madame MOFAMBALA Ya NZAMBE Débora Béatrice Magistrat stagiaire à la Cour des comptes, a été retenue pour participer audit programme à l’issue d’un processus compétitif. Dans ce cadre, elle a choisi d’accompagner la Cour des comptes dans la mise en œuvre d’actions visant à renforcer sa visibilité.

La Cour des comptes de la RDC est une Institution Supérieure de Contrôle (ISC) peu connue du public. Ses rapports sont très peu exploités par les différentes parties prenantes. Il est donc apparu la  nécessité de mener des actions de grande envergure pour assurer sa visibilité, en faisant connaître son objet, son mandat, ses missions, l’étendue de son contrôle ainsi que ses procédures. Cette opportunité permettra de susciter l’intérêt des interlocuteurs sur ses activités.

s A travers  le Projet d’amélioration de la visibilité de la Cour des comptes-RDC (PROAVIC –RDC), ledit atelier est un plaidoyer en faveur d’un appui du projet par les partenaires techniques et financiers, en vue de la matérialisation  de la mise en œuvre de la Stratégie Genre de l’AFROSAI au sein de la Cour des comptes de la RDC.

OBJETIF DE L’ATELIER

L’objectif global de l’atelier consistait à rendre opérationnelle la stratégie genre de l’AFROSAI en RDC.
Spécifiquement, l’atelier visait à présenter la stratégie genre de l’AFROSAI et sa mise en œuvre au sein de la Cour des comptes de la RDC ; à sensibiliser toutes les parties prenantes en vue de l’appropriation du projet de la Women Leadership Académy par tous ; à expliquer le mode opératoire de la mise en œuvre dudit projet ; et, à sensibiliser les communautés nationale, locale et les partenaires techniques et financiers sur les missions, les procédures, les publications/rapports d’activités de la Cour des Comptes à travers  une étude de cas.

3. DUREE ET LIEU DE LA TENUE DE L’ATELIER

L’atelier a duré un (1) jour, le 21 février 2017 et  s’est tenu à SULTANI l’Hôtel, situé à Kinshasa, au N° 30 de l’avenue de la Justice, Commune de la Gombe, en République Démocratique du Congo.

Nous contacter


13, Rue Comité Urbain
Kinshasa - Gombe | RDC
+243 891111119
contact@courdescomptes.cd

Nous suivre



Copyright © Cour des Comptes 2017